Le CLUB  STAЯ!ИUX
logo-sx-bw-cravate.jpg
PROPULSER LE LOGICIEL
LIBRE et OPENSOURCE
  • dim 25 février  

  • StarinuX : Logiciel Libre et OpenSource
    Starinux - LE LOGICIEL LIBRE A LE VENT EN POUPE
  • Free Software Foundation
  • LE LOGICIEL LIBRE A LE VENT EN POUPE

    Mars et Juillet 2005 (revu le 23/07/2011)

    Le Ministère de l'Agriculture passe à Linux

    Face à la nécessité de faire évoluer son architecture, le Ministère a lancé un appel d'offre, et a retenu l'offre de Mandriva (ex Mandrakesoft). La solution retenue est construite autour d'un serveur Mandriva Linux Corporate Server 3.0 associé à Samba (partage de fichiers et d'impressions entre postes Linux et Windows), LDAP (annuaire du monde Unix), le tout intégré dans un assistant de migration.

    "Nous avions exprimé 3 contraintes à Mandriva: la continuité de service par rapport à l'existant, la facilité de migration et le choix de standards ouverts pour les composants. La solution développée a pleinement satisfait ces 3 critères", a déclaré Michel Meyer, responsable du Pôle d'assistance technique du Ministère de l'Agriculture et de la Pêche.

    "Aujourd'hui, tout département de notre ministère peut migrer vers Linux, de façon décentralisée et très largement automatisée. Cela se traduit par des frais de formation et d'assistance migration ramenés à leur minimum. Les informaticiens du Ministère peuvent ainsi se concentrer sur d'autres tâches".

  • La suite : http://www.projectomega.com/news.php?id=32.
  • La gendarmerie nationale suivra en passant à son tour à LINUX - Ubuntu.

    L'Europe s'engage dans un programme Open-Source

    Le site Silicon.fr rapporte que l'Europe a décidé de financer à hauteur de 660.000 euros un programme sur deux ans de promotion de la collaboration sur l'Open-Source par le support des politiques de recherche et de développement.

    FLOSS (Free/Libre/Open Source Software) réunit 17 partenaires issus de 12 pays européens. Le projet a débuté avec le cinquième programme structurel de l'Union européenne, et se prolonge sur le sixième (Framework Research).

    Le précédent programme FLOSS portait sur l'étude du développement et de l'usage des logiciels libres et Open-Source en Europe. L'intérêt du nouveau programme, qui prend pour nom FlossWorld, provient de son approche plus globale de problématiques collaboratives.

    FlossWorld est structuré autour de trois axes principaux de recherche : la construction des capacités humaines, avec l'impact économique des communautés FLOSS ; le développement de logiciels et son approche qui varie selon les régions et pays ; les politique d'e-gouvernement, qui varient d'un pays à l'autre.

    Le programme est suivi par le MERIT (Maastricht Economic Research Institute on Innovation and Technology) avec la collaboration des instituts de recherche européens.

    Il déborde largement hors de l'Europe, avec la participation de l'UNU-INTECH (United Nation University Institute for New Technologies) et des instituts de recherche d'Afrique du Sud, Argentine, Brésil, Bulgarie, Chine, Croatie, Inde et Malaisie.

  • La suite : http://www.projectomega.com/news.php?id=31.
  • Microsoft menacé par la concurrence des logiciels libres en Grande-Bretagne

    Plus de 60% des quelques 100 autorités locales et institutions publiques interrogées ont l'intention de recourir davantage aux "logiciels libres", gratuits ou à bas prix, indique le Financial Time (F.T.).

    Plus des trois quarts des autorités locales utilisant déjà ce système prévoient d'en accroître l'usage au cours des trois prochaines années, tandis que deux non utilisateurs sur trois projettent d'y recourir, ajoute le journal.

    Les réductions de coûts sont la _selfe motivation, alors que le gouvernement travailliste nouvellement élu se prépare à annoncer un programme encourageant le recours au logiciel libre dans le secteur public, qui a dépensé 12,4 millions de livres (18,2 millions d'euros) dans les technologies de l'information en 2003/04, explique le FT.

    Le "logiciel libre", ou "ouvert", est livré avec son code source de manière à être copié, modifié et redistribué, évoluant ainsi de façon continue vers une version plus perfectionnée, dans un contexte de développement coopératif et communautaire.

    L'américain Microsoft est sous pression en Europe en raison de sa politique de prix de logiciels qui obligent les institutions publiques à payer de lourdes factures pour mettre à jour les programmes de la société tels que Windows, selon cette étude.

  • La suite : http://www.projectomega.com/news.php?id=30.
  • Réagir à ces propos   |   page précédente   |   à l'accueil.