Le CLUB  STAЯ!ИUX
logo-sx-bw-cravate.jpg
PROPULSER LE LOGICIEL
LIBRE et OPENSOURCE
  • jeu 18 octobre  

  • StarinuX : Logiciel Libre et OpenSource
    Cotisation de l'Association StarinuX

    DÉFINITATION DU LOGICIEL LIBRE ET OPENSOURCE

    Le principe :
    Il est livré avec son code source de manière à être copié, modifié et redistribué, évoluant ainsi de façon continue vers une version toujours plus perfectionnée, dans un contexte de développement coopératif, communautaire et de partage.

    L'aspect juridique :
    Il se définit par les libertés d'usage, d'étude, de copie, de modification et de redistribution que sa licence garantit juridiquement à l'utilisateur.

    Ces libertés sont définies par "la Free Software Foundation (FSF)" de la manière suivante :
    - Liberté 0 : La liberté d'exécuter le programme pour tous les usages,
    - Liberté 1 : La liberté d'étudier le fonctionnement du programme,
    - Liberté 2 : La liberté d'en redistribuer des copies,
    - Liberté 3 : La liberté d'améliorer le programme et de publier ses améliorations.

    Les logiciels Libres sont protégés par le droit d'auteur. Leur particularité est que l'auteur exerce son droit en distribuant le logiciel accompagné d'une licence Libre qui précise les droits et les devoirs de l'utilisateur.
    À titre d'exemple, nous pouvons citer les licences Libres GPL, BSD ou encore CeCILL.

    À noter que le terme "Logiciel" peut être mis en analogie avec le terme "Technologie".
    (voir également la définition de Wikipédia).

    «Un logiciel Libre est un logiciel dont l'utilisation, l'étude, la modification et la duplication en vue de sa diffusion sont permises, techniquement et légalement, afin de garantir certaines libertés induites, dont le contrôle du programme par l'utilisateur, et la possibilité de partage entre individus.
    Ces droits peuvent être simplement disponibles (cas du domaine public) ou bien établis par une licence, dite «Libre», basée sur le droit d'auteur.
    Les «licences copyleft» garantissent le maintien de ces droits aux utilisateurs même pour les travaux dérivés. Les logiciels Libres constituent une alternative à ceux qui ne le sont pas, qualifiés de «propriétaires» ou de «privateurs».»


  • Réagir   |   page précédente   |   à l'accueil.