Le CLUB  STAЯ!ИUX
logo-sx-bw-cravate.jpg
PROPULSER LE LOGICIEL
LIBRE et OPENSOURCE
  • dim 25 février  

  • StarinuX : Logiciel Libre et OpenSource
    Microsoft : plus de guerre contre l'OpenSource

    microsoft.jpg  NOUS NE SOMMES PLUS EN GUERRE CONTRE L'OPENSOURCE ... (benh voyons)


    auto-déclare Alfonso Castro, Directeur de la stratégie interopérabilité de MICROSOFT (le 24/06/2011).

  • CLIQUER ici pour voir la déclaration.

    À chacun de juger "ce nouveau label" de la firme de Redmond mais qu'en pense la communauté OpenSource ? (sans doute un grand scepticisme... !)

    Depuis plusieurs années, Microsoft est présente au salon "Solutions Linux" 2011, 2012 et 2013, 2014, s'y affiche comme membre à part entière de la communauté de l'OpenSource et "golden-sponsor" du salon.
    Quelle personne qui connait bien le milieu du Libre et de l'OpenSource, va t-elle croire un instant à une telle déclaration ?
    Lors de l'édition 2013, l'association Libriste "GCU-SQUAD" avait organisé une petite manif, devant le stand de Microsoft, avec projection de (faux) billets de 100$ et de pièces d'or en plastique, des filles s'étaient déguisées en "dames légères" pour montrer le côté mercantile et de souteneur de ladite société sans scrupule.

    Rappellons, entre autres, 2 articles sur la politique de Microsoft en la matière (cliquer) :

  • MS-Office sans licence.
  • Le logiciel libérateur et le logiciel privateur (par Richard Stallman).

    Pour StarinuX, Microsoft est aussi éloignée de l'OpenSource que Mac-Donald's l'est de la gastronomie :
    la firme voit sa part de marché diminuer au profit des solutions Logiciel Libre. Alors elle s'est immiscée dans le milieu Opensource, faisant croire qu'elle en était une actrice très importante. Elle se présente au salon "Solutions Linux" annuel avec un grand stand, s'affiche comme le sponsor du salon à grands coups d'affiches publicitaires. En réalité, c'est au mieux "le cheveu dans la soupe" ou plutôt le loup (déguisé en gentil) qui cherche à croquer les brebis dans la bergerie.

    Et l'entreprise "joint le geste à la parole" (Mars 2013) :
    Microsoft veut se protéger de GNU/Linux en investissant dans le fabricant Dell.
    D'après les analystes, en participant au rachat de Dell avec l'apport de 2 Md$, Microsoft cherche à renforcer son alliance avec le Texan et à l'empêcher de se tourner vers des OS alternatifs, comme Linux. Aussi elle renforce le copyright de sa suite bureautique.

  • L'article du quotidien Le Monde (cliquer).
  • Microsoft durcit sa licence MS-Office.

    Microsoft fait tout pour freiner l'ascencion du Logiciel Libre dont Linux, tout en se faisant passer pour des OpenSourc'istes d'envergure et déclarant ne plus leur faire la guerre ! (elle prône la paix tout en continuant la guerre).

    Inquiet de Linux et OpenOffice, Microsoft recrute un responsable de la concurrence (04 Janvier 2010)
    Microsoft adopterait-il le vieil adage prudence est mère de sûreté ? Alors que la firme de Redmond continue de dominer largement le marché des systèmes d'exploitation et des suites bureautiques, le géant des logiciels suit cependant avec avec attention l'évolution du secteur du logiciel libre. Et pour cela, Microsoft recrute.
    Voilà une offre d'emploi pour le moins inattendue de la part du géant des logiciels. Repérée par PC World, cette petite annonce publiée sur le site de Microsoft propose un poste de "responsable de la concurrence" (Compete Lead) chargé de suivre l'évolution de l'univers du logiciel libre, en particulier Linux et OpenOffice.org. Sa mission sera de conduire un groupe de travail de treize personnes afin de concevoir la riposte face à l'importance que prend le logiciel libre dans l'informatique grand public.
    Par ailleurs, il devra établir une stratégie de communication pour "modifier la perception qu'ont les gens de Microsoft, en particulier ceux ayant une vision négative voire hostile de la plate-forme Microsoft". Cette tâche pourra s'effectuer notamment en ciblant les audiences clés, comme les journalistes high-tech, les membres du gouvernements ou les professionnels du monde informatique.
    Microsoft est-il à ce point menacé ? Selon PC World, cibler la suite bureautique libre peut sembler étonnant au regard de sa part de marché. Le site américain, qui s'appuie sur un outil d'analyse, la part d'OpenOffice sur les PC fonctionnant avec un système d'exploitation Windows ne serait que de 12 %. L'immense majorité des utilisateurs fonctionneraient donc sur une version plus ou moins récente de Microsoft Office (2000, 2003 ou 2007).

  • Réagir   |  page précédente   |   à l'accueil.